légumes

Velouté de potiron

Veloute potimarron

Bientôt Halloween, l'hiver arrive à grand pas, le jour ce raccourcis et il fait de moins en moins chaud dehors. Alors pour ce réchauffer rien de tel qu'un bon velouté de potimarron...délicieux et de saison!

Pour 4 personnes :
- Potiron ou potimarron : 500g
- Pomme de terre : 2
- Carotte : 2
- Beurre : 50g
- Lait : environ ½ litre
- Crème fraiche : 10 cL
- sel et poivre

Préparation :
- Pelez les pommes de terre et la carotte et détaillez-les en tranches fines.
- Epluchez le quartier de potiron, éliminez le cœur et les graines et coupez la pulpe en petits morceaux.
- Versez 150mL d’eau dans une cocotte, ajoutez les légumes, le beurre, salez, poivrez et laissez cuire doucement à couvert 30 minutes environ.
- Passé ce temps mixez les légumes.
- Ajoutez le lait et la crème fraiche. Remuez soigneusement le tout et laissez quelques minutes sur feu doux.

Remarque : si vous trouvez du potimarron je vous conseille de choisir cette variété de cucurbitacée. Vous pouvez utiliser du potiron mais également de la citrouille pour cette recette.

Les fibres

Fibres

Les fibres sont très souvent mises en avant dans les publicités car indispensables à un bon transit intestinal et ayant des effets bénéfiques sur notre santé. Oui mais, pourquoi devons nous en consommer ? Quels rôles jouent elles réellement dans notre organisme ?

1) FIBRES ET TRANSIT INTESTINAL :
Les fibres permettent de donner du volume au bol alimentaire tout en maintenant une bonne hydratation, ce qui permet un transit régulier et des selles de bonne qualité et en évitant la constipation. Elles permettent également de diminuer les sensations de faim. 

2) FIBRES ET FLORE INTESTINALE :
Bien que faisant partie de la catégorie des glucides, les fibres ne sont pas digérée car elles ne sont pas absorbées au niveau de la muqueuse intestinale. Cela signifie qu’elles n’apportent aucune calorie. Cependant elles vont participer activement à la santé de la flore microbienne du colon. Cette flore joue un rôle fondamental dans notre système immunitaire (prévention contre différentes maladies), au niveau du métabolisme des vitamines qui, sans elle, ne seraient pas absorbés ainsi qu’au niveau de la digestion des différents nutriments contenus dans les aliments ingérés. La consommation quotidienne de fibre est donc indispensable pour la bonne digestion des autres nutriments. 

3) FIBRES ET CANCER :
Il est largement prouvé qu’un apport régulier en fibres alimentaires diminue significativement le risque du cancer du colon. 

4) FIBRES ET DIABETE :
La consommation de fibres alimentaires va diminuer l’index glycémique global de votre repas. Cela signifie que tous les glucides présents dans votre assiette seront absorbés beaucoup plus lentement s’ils sont consommés avec des fibres. La glycémie va s’élever plus lentement et moins haut diminuant ainsi les besoins en insuline. La consommation de fibres au cours du repas va donc diminuer les risques d’hypoglycémies réactionnelles et d’apparition d’un diabète chez les sujets prédisposés.

5) FIBRES ET OBESITE :
Les fibres jouent un rôle central dans la prise en charge de l’obésité et de la stabilisation du poids. Grâce à leur rôle de « lest », elles vont remplir l’estomac et donner un bon effet de satiété sans apporter de calories. Ensuite, au niveau intestinal, les fibres vont entraîner une diminution de l’absorption des sucres et des graisses limitant l’impact calorique du repas. Ces fibres, vont aussi diminuer les sécrétions d’insuline qui sont à l’origine de la transformation des sucres en graisses de stockage. 

ATTENTION, BIEN QUE POSSEDANT BEAUCOUP D’AVANTAGES, IL EST CONSEILLER DE CONSOMMER DES FIBRES EN QUANTITE RAISONNABLE ET DE LES INCORPORER PROGRESSIVEMENT AFIN D’EVITER TOUT EFFETS NON DESIRABLE TELS QUE DES COLITES  OU DES DIARRHEE.

Comment faire aimer les légumes aux enfants

Enfant boudant les legumes

A l’introduction des premiers aliments, il est possible que votre enfant apprécie moins certains légumes que d’autre. Pas d’inquiétude, il existe différents moyens qui vont lui permettre de se réconcilier avec ces derniers :

- Commencez dès la diversification alimentaire à lui présenter un large panel de légumes de formes et de couleurs différentes,
- Au moment du repas de votre enfant, si vous n’aimez pas certains légumes laissez faire une autre personne qui les apprécies car votre enfant va tout de suite le remarquer et aura décidé de ne pas aimer ce légume avant même de l'avoir gouté,
- Goûtez d’abord les légumes devant votre enfant pour lui montrer qu’ils sont bon, il vous imitera
- Faites participer votre enfant à la préparation des légumes, ce n'est pas normal pour lui de voir un beau légume devenir une purée pas forcément ragoutante à son goût. Les enfants dès le plus jeune âge ont besoin de comprendre, 
- Dans une purée de pomme de terre, ajoutez un aliment qu’il n’apprécie pas encore en augmentant progressivement les quantités
- N’hésitez pas à utiliser des colorants alimentaires, demandez à l'enfant de choisir la couleur de son repas cela lui donnera envie de le consommer,
- Pensez à les associer aux légumes sucrés comme la carotte, la betterave, les patates douces…,
- Ajoutez une petite quantité de sucre lors de la cuisson pour les adoucir et développer leur saveur,
- Si vous avez l’esprit créatif, n’hésitez pas à représenter des personnages ou des paysages afin de les rendre plus ludique,
- Ajoutez les dans des pâtes, pizzas et omelettes,
- Préparez des flans, soufflés de légumes ou insérer-les dans une pâte feuilletée,

Et surtout restez patient, un enfant peut très bien du jour au lendemain vouloir regouter un légume déprécié et l'adorer. Et puis le principal c'est déjà qu'il goute, et qu'il soit heureux!

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×